Le formulisme araméen

Image : Bol de guérison avec (i) démon (ii) formules incantatoires en araméen

Il faudrait présenter les centaines de pages de Marcel Jousse sur le formulisme araméen.
Du iiie siècle avant notre ère jusqu’à 650 apr. J.-C., l’araméen était la principale langue écrite du Proche-Orient.
Autrement dit un acheteur grec, un caravanier persan et un fournisseur du golfe persique pouvaient se comprendre.
C’était une langue écrite parallèle à un langue orale, une langue à formules.
Les formules ont deux usages :
– permettre la mémorisation et la transmission orale
– être déclencheurs de processus de guérison

Pour toucher un peu cela … de l’oreille … écoutons le Notre Père en araméen tel qu’il a été formulé par un shaman araméen du nom de Yeshoua de Galilée – appelé Jésus par les Romains.

Nous travaillerons sur le formulisme araméen.

.

.

.

Source : WikiMédia Marie-Lan Nguyen

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s